Oui.

Lire dit-elle

Capture marelle

Encore

le cheval de bois déchiré en cambrures fantasques

pour rire

Encore

le leurre du feu érigé en maître du rien qui s’exhale en cendres

de soupir

Encore

les rêves de mai dressés aux poings dans le refus

de grandir

Encore

la lèvre brune coupée à l’herbe sèche dans la cible

de l’été

Encore

la flèche à la cathédrale du corps farouche arrêtée

au divan

Encore

les silhouettes à colorier

en enveloppes de papier prêtes

à affranchir

Encore

la dent féroce à la pulpe du temps

les lundis succédant aux dimanches

en gants de crin

Encore

l’oeil à la main du livre

la bouche entrouverte au bol

du vivre

Encore

Barbara Auzou.

View original post

Autore: alessandria today

Ex Dirigente, consulente e ora blogger

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...