Morceaux de pensées #16

IVANITCH

                        Science-fictions inactuelles.

   Un ensemble de fragments disparates, de pensées effervescentes agrémentées de fulgurances ; — mais surtout le souvenir d’avoir passé ces quelques instants. La déception demeure inextricable, car je laisse passer et partir, sciemment ou involontairement, un tas de réflexions. Il faut avoir un certain courage pour les condamner à l’oubli.

   Je me souviens ce fantasme propre à la science-fiction : une puce capable d’enregistrer, cartographier et classer toutes nos pensées, notre imaginaire ; l’intégralité de notre mémoire sans rien manquer. Seulement, je me demande ce que deviendrait l’homme et son monde, s’il n’y avait plus de place pour l’oubli.

   Chacun aurait son miel à revendre ou de l’or à protéger. Il y aurait des espions d’un nouveau genre, une redéfinition de la propriété, une logique d’éducation supérieure ; très certainement au bout du bout, une guerre. Chaque enfantement se produit dans le sang et l’odeur de la chair…

View original post 6 altre parole

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...