CHAMBRE

Rubens Beserra

henley-white-metal-bed-single1_1

La porte s’ouvre et j’entre.
C’est une chambre sombre, un lit, sans fenêtre.
Chambre de malade.
Il y a un traitement pour toutes les maladies,
Il y a des maladies pour tout le monde,
Mais il n’y a pas de temps.
Vivre, c’est mourir.
La porte se ferme.
Je suis seul avec ma dépression.
Il existe des remèdes, mais ils ne fonctionnent pas.
Une pilule n’est pas un bonheur.
Je préférerais me couper les poignets et regarder mon sang couler.
Mais je suis fatigué pour une nouvelle tentative de suicide.
Mieux vaut rester au lit et dormir
Jusqu’à ce que mes problèmes disparaissent.
Un sommeil profond.
Sommeil sans rêves ni cauchemars.
Je vais verrouiller la porte avec une clé
Et j’oublierai qu’il y a un monde à l’extérieur.
Un monde qui m’a oublié.
Chambre froide, murs blancs, lit dur.
Je ne vais pas bien parce que je suis encore en…

View original post 33 altre parole

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...