Monty guidon

20190516_120831.jpg

Sur le rives du Loup, s’il t’en souvient,

toi qui file l’os au sauf  fil  et moi  cil vain  aux yeux ébahis

rivière coursant son lit au creux des rocailles

chuintant sous le pli,

roulant les ronds de pierre

grondant orageux des espoirs

crissent au pas les cailloux autant que feuillus bruissent

Aux gorges du Loup

du pas de ce canidé ruisselant

posez y donc vos pas

abri d’une marche

rêverie où l’abandon frémit s’il effleure la main

cirque coquin épris d’épiques à pics penchants

les arbres là haut semblant hésiter entre étonnement et saut désaltérant

20190516_123055.jpg20190516_122906.jpg

Bleu blanc bouge fragment clapoteux

clapotis aussi si l’onde y prend garde

sableux caillouteux aqueux coucou s’ébrouant

les plumes repues d’eau

Au chemin du retour couleuvre  brunie

ses anneaux de cuir et d’écailles crépitant au chaudron soleil

et avec quel sang froid la voici glissée au herbes de la berge

étreinte noueuse effeuillée

Deux…

View original post 23 altre parole